Bienvenue à la poke' académy. Apprenez ou enseignez afin de devenir le meilleur dans votre domaine.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

Petit poisson rouge, puis-je traverser la rivière pour me rendre de l'autre côté ? ~ [Rp Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Petit poisson rouge, puis-je traverser la rivière pour me rendre de l'autre côté ? ~ [Rp Solo] Sam 14 Sep - 21:27
Petit poisson rouge, puis-je traverser la rivière pour me rendre de l'autre côté ? ~
Feat. Elian Guardia
Depuis mon arrivée au port de l'île, j'avais déambulé pendant un bon quart d'heure pour trouver un coin d'eau qui me convienne. (Et qui, j'espérais, convienne à mon pokémon mystère !) Je connaissais à présent un peu mieux les alentours de l'académie. L'endroit dans lequel j'étais arrivé était magnifique. Il y avait des plantes et des pokémons partout. Certains chantaient, d'autres mangeaient leur baie avec enthousiasme. C'était le jardin, je présume. Plongeant une main dans ma poche, je regardais pour la énième fois l'heure sur ma montre à gousset. C'est si classe ces petits objets là. J'adorais ça.

Bon, ça va, j'avais le temps de découvrir mon pokémon. Je rangeais ma "pocket watch" et m'avançait près d'un étang pour faire sortir mon "pocket monster". Quelques pokémons fuirent à mon approche, sans doute apeurés par le bipède que j'étais. Soudain, un Germignon sortit en furie d'un buisson et gambada gaiment devant moi en poussant des petits cris enthousiastes. Je riais doucement, attendris par sa bonne humeur et sa petite frimousse, et m'accroupissais pour le caresser. Le pokémon plante fit un petit bond déterminé, me feinta et entama un sprint jusque l'autre côté de l'étang. Cette fois, j'éclatais de rire. Les pokémons étaient formidables, ici ! Je n'arrivais pas à croire que ce petit bout m'invitait à un jeu alors que je venais à peine d'arriver. Je résistais avec peine à l'envie de le suivre. Non, vraiment, faire sortir mon pokémon était le plus important en ce moment.
Poussant un soupir déterminé, je tins solennellement ma pokéball à bout de bras devant moi et proclamait :

- Il est enfin temps de faire ta rencontre ! N'ai pas peur, mon grand. Je sens que ça va très bien aller. Nous allons nous entendre à merveille.

Ah ! J'étais si sûr de moi à ce moment là ! Sourire aux lèvres, je présentais la pokéball à l'étang et appuyais sur le bouton de sortie. Une ombre, un "Plouf !"... puis je vis des pokémon mi-terrestre, mi-aquatiques comme psykokwak et marill sortir en trombe de l'eau avec un air effrayé. Je fronçais les sourcils, sachant que quelque chose n'allait pas. En un rien de temps, tous les pokémons de l'étang s'étaient terrés. La surface ne bougeait plus du tout, mis à part devant moi, où des petits bulles faisaient de temps en temps surface au dessus d'une large ombre. Les secondes s'écoulèrent tandis que je restais interdit face à la créature. Puis je m'armais finalement d'un sourire anxieux et m’accroupissais devant l'eau. Allons, ce ne pouvait pas être un pokémon dangereux. Peut-être que les pokémons de l'étang s'étaient simplement cachés par timidité, ou à cause de la taille du pokémon. (Parce qu'il était quand même grand pour un poisson ! Je le voyais à son ombre.) Ma voix se voulu la plus amicale et douce que possible. Je sentis néanmoins des trémolos d'anxiété la parcourir alors que j'entamais la conversation :

- H-Hey, mon grand, tu ne veux pas venir ? Tu sais, je ne veux pas te faire de mal, juste faire connaissance.

L'ombre ne me répondit que par une bulle plus grosse que les autres. Alors, me décidant, je plongeais la main dans l'étang, simplement pour montrer que j'étais là.

- Voyons, ne soit pas timide. Viens. Tu vois bien que ma main ne peut pas te faire de mal.


C'était vrai. Ma main, avec ses longs doigts fins et osseux, était bien trop petite pour attraper ce gros poisson. J'étais sur le point la retirer lorsque la surface de l'eau se creva soudainement. Mon oeil valide s'écarquilla en un rictus apeuré alors que je voyais ma main disparaitre dans une énorme gueule remplie de crocs qui se referma sur mon poignet. Un silence pesant se fit dans le jardin, tous les pokémons semblant retenir leur souffle. Je m'effondrais sur le sol, tentant de me mettre aussi loin de la bête que me le permettait mon bras coincé.

- Nom de di...

Ma voix se perdit. Mes membres tremblaient. J'étais en proie à une peur sourde qui m'empêchait de réfléchir et qui me faisaient ouvrir la bouche béatement, comme un poisson rouge. Mon regard croisa celui de l'énorme piranha rouge et jaune qui se tenait devant moi à une distance de bras. Un Carvanha ! Bon sang, l'académie avait choisit de me donner un Carvanha ! Celui-ci me regardait en fronçant les sourcils, ne lâchant pas d'un poil sa prise.

Je me réveillais de ma torpeur avec une grimace alors que l'étreinte de la mâchoire se resserrait sur mon poignet. Du sang coula légèrement, et je pu lire l'excitation du poisson dans ses yeux. Je serrais les dents, fermais les yeux et criait avec un ton de défi :

- Qu'est-ce que t'attends, hein ? Tu veux me bouffer la main, c'est bien ça que tu veux, non ?

J'aurais voulu finir par un "Alors fait le, et vite !", comme dans tout bon livre où le héros défie son adversaire... Mais je n'étais pas dans un livre, et ma raison m'empêchait tout simplement d'encourager le pokémon à dévorer une partie de mon corps. Les secondes passèrent, et je rouvris mon oeil. J-Je ne comprenais pas... Il ne m'avait rien fait. Si mes souvenirs étaient bons, ces pokémons pouvaient pourtant mâcher de l'acier s'ils le voulaient. Mais oui, "s'ils le voulaient", c'était ça les traitres mots ! Tout devint soudain clair. Le Carvanha me regardait avec une moquerie qui semblait me dire : "T'as vu, je te tiens, et tu ne peux rien y faire. Ah ah ! Il me suffit d'un claquement de mâchoire pour te faire souffrir et tu te prétends le maître ? Parle ma nageoire.". Il ne voulait pas m'arracher la main. Donc il voulait se montrer supérieur.
Bien.

D'abord, il fallait que je lui donne un nom. Ses petits yeux fourbes et furieux me faisaient penser aux yeux que l'on voit sous les casques des chevaliers du Moyen-Âge. Knight, ça ferait l'affaire. Ensuite, il ne fallait pas que je montre ma peur. Calmement, j'entreprenais de délier ma langue :

- Knight... Tu me fais mal. Lâche-moi, s'il te plaît.

Le poisson sembla rouler des yeux. Son air moqueur me piqua au vif. Non mais pour qui il se prenait, à la fin ? Il avait déjà assez joué avec moi ! Je posais ma main libre sur sa mâchoire supérieure et essayais de lui faire lâcher prise. Mais mes doigts glissèrent sur sa peau et Knight sembla soudain secoué de tremblements. Un sourire s'étira sur mes lèvres et je commençais à le caresser au même endroit :

- Ah, t'aime ça être grattouillé entre les deux yeux. Qui l’eut cru ?

Knight s'agita de plus belle et émit un grognement qui ressemblait à un rire. Mais ses mouvements aggravaient mes plaies aux poignets, et la douleur m'énerva. Je stoppais les caresses et haussais la voix en parlant très vite, en proie à la détresse et à la douleur :

- Bonmaintenantçasuffitlâchemoiknightnomdedieu !

Le Carvanha sembla frustré. Il ouvrit la gueule et émit un énorme rugissement qui m'ébouriffa les cheveux. J'en profitais pour retirer ma main de sa mâchoire et me projetais le plus loin possible de lui. Finalement, je me retournais vers lui.
Knight me fixait depuis son bassin, impassible.
codage par Junnie sur apple-spring





Dernière édition par Elian Guardia le Sam 21 Sep - 23:20, édité 1 fois
avatar
Elian Guardia


Messages : 110
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 22
Localisation : Vous me trouverez souvent près d'un coin d'eau


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Petit poisson rouge, puis-je traverser la rivière pour me rendre de l'autre côté ? ~ [Rp Solo] Mer 18 Sep - 23:04
Le cas du poisson rongeur de poignet
Feat. Elian Guardia
J'étais couché dans l'herbe, me dressant tant bien que mal sur mes bras pour regarder mon soi-disant pokémon. Il était encore là, attendant que je m'approche, sans doute. Avec ses petits yeux de chevalier sournois... Il était un des chevaliers de la Table Ronde, et moi j'étais le méchant griffon qui allait me faire égorger, c'est ça ?

Mon poignet blessé trembla, puis lâcha complètement la tension et je basculais sur le côté, la tête dans l'herbe. Là, je soufflais en hoquetant un peu, tenant mon poignet de ma main valide. Le sang coulait assez régulièrement de la blessure, mais la douleur n'y était plus pour le moment. Ce n'était pas pour ça que je me recroquevillais sur l'herbe comme un gamin. C'est parce que je remettais déjà tout en question. Ma volonté de venir ici, de pouvoir comprendre et élever chaque pokémon présent sur cette fichue terre, ma fierté... Le premier jour, en plus ! Que de faiblesses ! Bon dieu, ma mère avait raison, je ne suis qu'un bon à rien...

Je rouvrais mon oeil. Non. Non, ce n'était pas vrai. Qui étais-je pour me laisser aller ainsi ? Ce n'était pas Elian qui parlait... C'était quelqu'un d'autre ! Ma mère a toujours eu tort. Elle a toujours voulu me rabaisser ! Je vacillais mentalement. Malgré ces années d'entrainement à me répéter cette phrase tous les jours, mon esprit n'y croyait toujours pas. Mais moi, j'y croyais ! Je croyais en mes capacités ! Jill croyait en moi ! Sa mère aussi ! Je tapais du poing contre le sol, déterminé et, évitant de regarder Knight, je me redressais et cherchais dans mon sac un rouleau de bandages.

"Tu en auras sûrement besoin, là où tu vas. Toute personne en contact avec des pokémons en a besoin un jour ou l'autre !"
Les paroles de la mère de Jill résonnaient encore en moi. A ce moment, j'avais eu tellement honte qu'elle me prenne mon sac et qu'elle vérifie ce qui avait dedans... Mais à présent, je me rendais compte qu'elle avait bien fait. Elle y avait rajouté des médicaments (pourquoi pas ?), et ces bandages. Sans oublier l'enveloppe qu'elle avait glissé dans ma valise en m'interdisant de la lire avant de m'être installé dans ma chambre... Tiens, d'ailleurs, je me demandais bien ce qu'il y avait dedans ? La mère de Jill avait été tellement intentionnée envers moi... j'avais eu beaucoup de chance de tomber sur elle, la nuit de ma rencontre avec Raikou. Bref ! Trêves de pensées ! Je m'appliquais du mieux que je pouvais à m'entourer le poignet du pansement, m'aidant de tout ce que je pouvais pour le faire tenir en place tandis que je faisais des tours. Le sol... Mon menton, ma jambe,... Une fois ceci fait, je tirais sur le bandage avec les dents pour le serrer et je terminais par un noeud maladroit.
Je levais alors mon oeil vers Knight.
Celui-ci me regardait passionnément.

Les yeux dans les yeux, euh... plutôt mon oeil et mon bandeau noir confrontés à ses yeux de chevalier fou, je me rendais tout à coup compte d'une information qui m'avait échappée quelques minutes plus tôt. En fait... Je ne m'étais jamais occupé de poissons ! Et encore moins d'un poisson carnivore. Voilà pourquoi je me sentais si désemparé ! Je me relevais vaillamment et m'approchais de Knight, le toisant de toute ma taille... qu'était pas grande.

- Ok, Knight... A nous deux.

Le pokémon ouvrit et referma la gueule dans un claquement qui ressemblait fichtrement à un rire. Je serrais les poings, serrait les dents et bouillonnait intérieurement... Ce... pokémon ! Je vais me le farcir avant qu'il n'ait pu vivre une heure de plus ! Mais je ne fis que porter la main à mon sac et l'en ressortir avec quelques friandises pokémons qui ressemblaient à la fois à des croquettes et des bonbons pour la gorge. Mais ils étaient pâteux et noirs comme la réglisse. Ensuite, je tendais la main vers Knight, toutefois suffisamment loin pour qu'il ne me la mange pas... Le Carvanha s'approcha d'un air intéressé. Je souris de satisfaction :

- Tu vois, ces friandises ? Ce sont des bonbons pour pokémon Ténèbre. Bon, je n'en ai pas pour pokémon Eau, mais je pense que cela devrait convenir, n'est-ce pas ?

Pour toute réponse, Knight me rugit dessus en ouvrant sa gueule pleine de crocs. Exaspéré, je lui jetais les bonbons à la figure :

- C'est pas vrai ! T'en a pas marre ? Tu ne sais pas communiquer par autre chose que des grognements ? Je te demande de me lâcher la main, tu me réponds "Grrr !". Je te propose des bonbons pour faire la paix, tu me réponds encore "Grrr !". J'...

- Grrr !

Le dresseur et le pokémon se regardèrent. Knight venait d'interrompre mon discours furieux par encore un de ces fameux "Grr" dont j'étais justement en train de parler. Je pointais un doigt accusateur sur lui :

- Tu vois ! Tu en rajoutes encore une couche ! On peux pas discuter avec toi !

Je m'asseyais dos à lui, le boudant.
Quoi, pourquoi tu ris comme ça, toi, le lecteur ? Non, ça ne ressemble pas à une dispute de couple ! Comment ça, cette scène de ménage te dis quelque chose ? Je ne vois pas ce que tu veux dire.
Perdu dans mes pensées, je sentis soudain un corps écailleux me frôler le dos et le bras. Un frisson d'immense terreur s'empara de tout mon corps, me paralysant entièrement. J'avais complètement oublié de m'asseoir plus loin de l'étang. Knight était derrière moi, avec ses dents féroces et... Je sentis quelque chose soulever mon bras. Je me forçais à regarder.

Knight essayait tant bien que mal de passer sa tête sous mon bras. Je ris avec anxiété pour faire retomber mon stress. Qu'est-ce qu'il faisait ? Je posais prudemment ma main sur sa tête et lui grattouillait entre les deux yeux.

- T'es un étrange poisson, toi,...

Je m'interrompais soudain, clignant de l'oeil. Un cliquetis métallique s'agitait dans ma poche. Je regardais et repoussais brusquement Knight. Ou du moins... j'essayais de repousser cet énorme poisson qui voulait absolument aller faire une petite fouille dans ma poche :

- Eh ! Laisse ma montre à gousset tranquille, toi ! Ça ne se mange pas, ces choses-là ! Tiens, prends plutôt ça.

Je lançais dans l'étang un ou deux bonbons pokémon que Knight alla chercher avec entrain. Un sourire se dessina sur mon visage, que je m'efforçais de perdre aussitôt. Stupide Carvanha. Des bruits de voix se firent entendre un peu plus loin. Ah, des élèves approchaient. Je regardais un instant Knight, songeant que je n'avais pas du tout envie d'être responsable des dégâts irréparables que pourrait causer mon pokémon aux élèves. De toute manière, je n'avais pas envie de parler. Je me levais et sortais la jolie aquaball de Knight :

- Bon, Knight, je vais te faire rentrer dans ta pokéball. Je te ferais sortir plus tard, et peut-être dans la mer. Tu y seras heureux, non ? C'est ton habitat naturel, je pense.

Knight me regardait de nouveau avec ses yeux de chevalier fourbe. Je pense que si je lui avais envoyé un message remplit de coeurs, ils auraient tous rebondit sur lui sans même frôler sa peau. C'était pas gagné. Je soupirais et enclenchais le bouton de la pokéball. En un instant, Knight fut illuminé de particules :

- Allez, viens par ici, toi...

La dernière chose que je vis de mon pokémon furent ses fameux yeux. C'était pas gagné du tout du tout. Allez viens, Knight. Peut-être que ce soir, un tête à tête au bord de la mer me fera oublier ce fichu caractère de cochon que tu as.
codage par Junnie sur apple-spring
avatar
Elian Guardia


Messages : 110
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 22
Localisation : Vous me trouverez souvent près d'un coin d'eau


Voir le profil de l'utilisateur

Petit poisson rouge, puis-je traverser la rivière pour me rendre de l'autre côté ? ~ [Rp Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poke Academy ::  :: Archives :: RP-